Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Pégase Libre

L'univers de Patrick

Femmes

Publié le 10 Septembre 2007 par patrick dabard in Amour (Poésies)

 

Femme,

 

Pour moi ton corps est un temple

Qui brouille mon âme avec Dieu,

Il suffit que je le contemple,

Pour nourrir des desseins insidieux.

 

Pour moi ton corps est une église,

Où trônent deux seins généreux,

Vers lesquels se focalisent,

Mes prières aux accents langoureux.

 

Seule et unique terre promise,

Qui recèle des trésors délicieux ;

Je n’attendrais pas comme Moïse,

D’avoir le feu vert des cieux,

 

Pour accoster sur ce rivage

Peuplé d’ardentes promesses

Et m’enivrer du doux breuvage,

Jaillissant des monts de tendresse.

 

Mon regard s’attarde indiscret

Sur ces terres aux formes exquises,

Réceptacle des doux secrets

Et faite pour être conquises.

 

Accepte Ô Divin créateur,

Ma reconnaissance éternelle

Et pardonne au grand tentateur,

Qui m’invite à ses fêtes charnelles !

 

Dailleurs j’ai ouï dire que les anges,

Cueillent parfois les fruits défendus

Et que la nuit des soupirs étranges,

Aux quatre coins des cieux sont entendus.

 

Alors permet à l’humble mortel

De rendre hommage à la féminité,

En déposant sur ton autel,

Des offrandes de frivolités.

 

Femme,

 

Pour moi ton corps est une église

Où mon âme s’égare sans regrets ;

Un temple où se matérialise,

Un ciel chargé de tendres secrets.

Commenter cet article

Domenica 08/10/2007 01:09

Ouahou ! Je reste sans voix !
Sincèrement, je suis subjuguée par tant de poésie et de métaphores romanesques pour décrire si joliment la femme ! Et l'Amour !
Chapeau bas, Messire....
Maria