Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Pégase Libre

L'univers de Patrick

Le vieux loup solitaire

Publié le 15 Mars 2015 par patrick dabard in Amour (Poésies)

Combien de fois avait-il rêvé d’être le vent caressant ses cheveux !

Combien de fois avait-il rêvé de cueillir cette fleur fragile que les stigmates du temps avaient épargnée, pour l’accueillir dans le vase de son cœur débordant d’amour pour elle !

Combien de fois avait-il espéré gouter un jour la chair tendre et sucrée de ce fruit qui semblait s’épanouir dans un éternel printemps !

Combien de fois ce vieux loup solitaire avait-il maudit le ciel qui ne lui avait pas donné assez d’audace et de confiance en soi !

Au crépuscule de sa vie il ne lui restait pour seule richesse que cet amour qu’il trainait presque comme un fardeau depuis si longtemps a cause de cette prison dont il était a la fois le captif et le geôlier.

Au crépuscule de sa vie il ne lui restait plus que des regrets, le regret de la voir s’éloigner alors qu’il l’avait senti si proche, le regret de ne pas lui avoir dit : « je t’aime ».

Combien de poèmes, combien de mots tous imprégnés d’elle gravés sur la toile !

Combien de fois avait-il rêvé d’être le vent caressant ses cheveux !

Combien de fois avait-il rêvé d’être le miroir dans lequel se reflétait son doux visage !

Combien de fois avait-il rêvé d’être le drap effleurant sa peau !

Combien de fois avait-il rêvé d’être la soie frôlant son mont de venus !

Au crépuscule de sa vie le vieux loup solitaire pensait les blessures de son cœur en couchant sur ce parchemin-confident des mots d’amour gravés avec l’encre du désespoir.

Quand la nuit éternelle s’étendra sur son âme, le vieux loup solitaire s’endormira en rêvant une dernière fois d’être le vent caressant ses cheveux !

Commenter cet article